Cover

Le premier ministre Mariano Rajoy "ne va rien changer. Ni la stratégie économique ni le gouvernement", note El Mundo, au lendemain du sommet entre l'Irlande — qui a la présidence tournante de l’Union — et l'Espagne, à Grenade.

L'annonce intervient quelques jours après la publication des dernières statistiques sur le chômage en Espagne, qui dépasse maintenant les 6 millions de sans-emploi (27,19% de la population active), en pleine politique d’austérité économique sous les directives des autorités europeénnes.

Mais “la ‘patience’ doit se fonder sur des expectatives”, critique le quotidien, or ce n'est pas une possibilité "lorsque l’on abdique de [faire] des réformes structurelles indispensables et que l'on gère une continuité qui mène vers le désastre".