Cover

Le 29 avril, le nouveau gouvernement de coalition italien, conduit par Enrico Letta (Parti démocrate – PD), a été approuvé par les députés italiens, qui ont voté la confiance par 453 voix contre 153. Le gouvernement devrait aussi recevoir l’assentiment du Sénat ce 30 avril.

Dans son discours aux parlementaires, Letta a dévoilé certains points clés de son programme : une réduction du coût du travail et la suppression de la taxe foncière (IMU), deux mesures demandées par ses partenaires de coalition du Peuple de la liberté (PdL). Il souhaiterait également abolir le financement public des partis. Il s’est donné 18 mois pour entamer les réformes.

Une fois que le Sénat se sera prononcé, Letta effectuera une série de visites diplomatiques à Bruxelles, Berlin et Paris, dans l’espoir de rassurer les partenaires européens de l’Italie, mais aussi afin de demander une interprétation plus souple du pacte de stabilité pour son pays.