Cover

"Le gouvernement du bunga bunga", titre Il Fatto Quotidiano. Le 26 octobre, le tabloïd italien dévoilait l'histoire de Ruby, une Marocaine de 17 ans arrêtée à Milan en mai dernier pour vol mais immédiatement relâchée sur ordre de la présidence du Conseil sous prétexte qu'il s'agissait de la nièce du président égyptien Hosni Moubarak. Le Cavaliere est de nouveau confronté à un scandale sexuel, des détails salaces continuent d'émerger,écritLa Repubblica.

Ruby (qui n'a absolument rien à voir avec la famille Moubarak) a expliqué à la justice italienne qu'elle était une amie du Premier ministre, que ce dernier l'invitait dans sa villa pour des fêtes "bunga bunga", un jeu érotique auquel l'aurait initié Mouammar Kadhafi, et qu'il lui aurait donné de l'argent et des présents onéreux.

Berlusconi qui est actuellement sous pression, la coalition se disputant sur un projet de loi qui accorderait au Premier ministre une immunité juridique, n'a pas nié connaître la jeune fille. Cette dernière se serait enfuie de chez elle il y a plusieurs mois. "Je suis quelqu'un de bon et j'aime aider ceux qui sont dans le besoin", a déclaré le Premier ministre italien.