Cover

Dans un entretien à Népszabadság, l'eurodéputé vert Rui Tavares, auteur d’un rapport sur la situation des droits fondamentaux et de l'état de la démocratie en Hongrie présenté le 2 mai, propose des mécanismes de contrôle et un système d'alerte.

Le but, souligne le quotidien, est d'éviter le recours à l’"arme nucléaire" de l'article 7 du traité de Lisbonne, qui prévoit la suspension des droits de vote d'un Etat membre en cas de violation grave des valeurs européennes.

Rui Tavares rejette les accusations de partialité et se dit "ouvert" à la discussion sur le rapport, fortement critiqué par le gouvernement de Viktor Orbán et la presse conservatrice en Hongrie.