Cover

"C'est à Bellinzona, une petite ville suisse sur la frontière italienne, que commence, aujourd’hui 13 mai, le procès qui peut devenir historique pour la République tchèque comme pour la Suisse", écrit Hospodářské noviny.

Quatre dirigeants (trois tchèques et un belge) de la MUS, une compagnie minière tchèque, sont jugés pour corruption et blanchiment d'argent. Ils sont suspectés d'avoir detourné, de 1997 à 2003, des actifs de la société et d’avoir racheté 97% des actions de l'entreprise avec cet argent.

Le procès, qui devrait durer environ deux mois, s’ouvre au moment où la Suisse cherche à changer son image et devenir un pays plus transparent, remarque le quotidien économique.