Cover

Le 20 mai, et pour la deuxième nuit consécutive, des émeutes ont eu lieu à Husby, une banlieue de Stockholm à majorité immigrée. Plusieurs voitures ont été incendiées et les forces de l’ordre ont été attaquées à coups de pierres par des bandes de jeunes masqués.

Ces émeutes surviennent après la mort, le 13 mai, d’un homme de 69 ans tué par la police qu’il avait menacée. Mais la ségrégation et le chômage sont également les causes de ces débordements, estime le Dagens Nyheter.

La police est en outre accusée d’avoir utilisé un language raciste envers les habitants du quartier. "On nous a traités de ‘nègres’ et de ‘singes’", déplore Rami Al-Khamisi, porte-parole de l’association Megafonen [Le mégaphone], engagée auprès des jeunes de la banlieue de Stockholm.