Cover

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre chinois Li Keqiang le 26 mai à Berlin, Angela Merkel a déclaré que "l’Allemagne fera tout pour éviter les controverses qui finiront par une augmentation des droits de douanes réciproques", rapporte la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Li avait strictement refusé les "procédures anti-dumping" prévues par la Commission européenne, instaurant une taxation des équipements chinois dans le secteur de l’énergie solaire et des télécommunications.

Lors des entretiens informels entre la Chine et l’UE qui se tiennent ce 27 mai à Bruxelles, l’Allemagne souhaite jouer le rôle de médiateur entre les deux parties, explique le quotidien.