Cover

Alors que les ministres des Affaires étrangères de l’UE se réunissent à Bruxelles ce 27 mai pour discuter de la question controversée de la levée de l’embargo sur la fourniture d’armes aux rebelles syriens, Le Monde publie une enquête qui apporte la preuve d’attaques au gaz par l’armée de Bachar Al-Assad.

"La gravité des cas, leur multiplication, la tactique d'emploi de telles armes montrent qu'il ne s'agit pas de simples gaz lacrymogènes utilisés sur les fronts, mais de produits d'une autre classe, bien plus toxiques", écrivent les deux reporters un photographe indépendant et un journaliste du quotidien qui sont restés deux mois dans les environs de la capitale syrienne.

Pour Le Monde,

il est urgent que les responsables occidentaux énonce clairement ce qu’ils savent du chimique en Syrie. Qu’ils cessent de tergiverser sur "la ligne rouge". Ils doivent sortir de l’ambiguïté. Avant qu’il ne soit trop tard.