Cover

"...mais elle impose des réformes urgentes sur les retraites, le marché du travail et l'augmentation de la TVA", rapporte La Gaceta au lendemain de la publication à Bruxelles des recommandations de la Commission européenne en matière budgétaire.

Les autorités européennes accordent à l'Espagne un déficit de 6,5% du PIB pour 2013, et deux années supplémentaires jusqu’en 2016, pour atteindre un déficit limité à 3%.

En échange, le gouvernement de Mariano Rajoy devra adopter avant le 1er octobre 2013 des "mesures efficaces" pour aller plus loin dans les réformes.