Cover

Comme prévu, la Commission européenne a annulé le 29 mai la procédure pour déficit excessif (PDE) ouverte en 2009 contre l’Italie.

Désormais, Rome aura les mains plus libres pour soutenir son économie, mais en échange, Bruxelles demande à l’Italie de consolider son budget et d’accélérer les réformes pour relancer sa compétitivité.

Finalement, "la marge de manoeuvre pour l’Italie est assez réduite", commente Il Sole, saluant néanmoins un "succès remporté grâce aux sacrifices de tous".