Cover

Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a acquité Jovica Stanišić, l’ancien chef de la Sûreté de l’Etat, et Franko Simatović, ancien commandant en chef des unités spéciales de la police, le 30 mai.

La cour a estimé que ces deux piliers du régime de Slobodan Milošević "n’ont pas participé à une entreprise criminelle commune" avec les Serbes de Croatie et de Bosnie-Herzégovine entre 1991 et 1995, explique Politika.

Le quotidien précise que le TPIY a estimé que les preuves ne sont pas suffisantes pour démontrer que l’action de Stanišić et Simatović aux côtés des forces serbes de Croatie à Vukovar en 1991, témoignait de "l’existence d’une intention de contribuer à la réalisation d’un prétendu objectif commun par des crimes".

Le 29 mai, le TPIY a condamné six officiels croates pour des crimes commis en Bosnie.