Le Jyllands-Posten a recueilli le témoignage d’une hôtesse de Ryanair qui a décidé de porter plainte contre la compagnie aérienne à bas coût.


L’hôtesse explique que les employés doivent payer leur uniforme, qu’ils ne sont pas rémunérés pour être disponibles en dehors des horaires de travail, et que s’ils quittent leur travail avant un délai de 15 mois, ils doivent débourser 200 euros.  

Ces conditions de travail violent certaines lois nationales et le droit européen, note le quotidien. Selon un expert du marché du travail danois interrogé par le journal, le secteur aérien fait aujourd’hui l’objet d’une “course vers le bas”.