Cover

Trois semaines après l’abandon du projet de drône de surveillance Euro Hawk, le ministre de la Défense allemand Thomas de Maizière rejette toute responsabilité pour cet échec qui a couté 500 millions d’euro à l’Allemagne :

Dans un rapport publié le 5 juin, il reconnaît qu’il ne s’est “pas suffisamment impliqué dans cette affaire” mais pointe du doigt ses secrétaires d’Etat et ses prédécesseurs.

“Je n’y peux rien, c’étaient les autres — quel hurluberlu”, ironise Die Tageszeitung, sur un montage détourné la célebre scène de La mort aux trousses d’Alfred Hitchcock.