La supervision du taux de prêt interbancaire du Libor sera retirée à la City de Londres et transférée à Paris dans le cadre d'un nouveau plan actuellement élaboré par la Commission Européenne.

Le projet, qui devrait être publié cet été, transmettrait la régulation de centaines de niveaux de prix influents dont le pétrole et l'or à l'ESMA, l'Autorité européenne des marchés financiers, basée en France. Selon le Financial Times,

La décision de retirer à Londres la supervision du Libor devrait probablement mettre en colère George Osborne, le ministre des finances britannique, qui a déjà mené un examen approfondi pour tenter de restaurer la confiance envers le taux de référence du marché monétaire.

Le Libor- le taux interbancaire observé à Londres- évalue le niveau moyen des taux d'intérêts proposés aux banques empruntant de l'argent, mais fait actuellement l'objet d'une enquête après des accusations de manipulation.