Cover

Le programme d'aide financière aux banques espagnoles pourrait être prorogé au-delà de sa date d’expiration prévue pour le 31 décembre 2013, pour s'assurer un "filet de sécurité financière".

Cette possibilité pourrait "dissiper l’incertitude sur les marchés", note El País, au cas où de nouveaux besoins de capitaux seraient révélés par les prochains tests des banques espagnoles par la Banque d’Espagne ou lors de l’évaluation des banques européennes par la BCE, prévue pour le printemps 2014.

Alors que l'Espagne a demandé 41 milliards d'euros sur les 100 miliards accordés il y a un an par la troïka (UE-BCE-FMI), le gouvernement espagnol pourrait opter pour cette proposition selon El País,

seulement si les effets bénéfiques de cette sorte d’assurance sont plus élevés que le stigmate politique qui y est associé, et seulement si les partenaires [de l’Espagne] ne demandent pas des contreparties inacceptables.