Cover

Le second tour des élections locales, qui s’est déroulé les 9 et 10 juin, a vu le Parti démocrate (PD) et ses alliés de gauche renouer avec la victoire dans 16 grandes villes en situation de ballotage, dont Rome. Le PD a ravi six villes au parti de centre-droit – le Peuple de la liberté (PdL) – qui l’a emporté dans seulement 16 villes, sur les 92 où se tenaient des élections.

La Ligue du Nord a perdu Trévise, son bastion symbolique, tandis que le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo, qui n’a conquis que deux villes mineures, continue de perdre du terrain. Autre donnée, un triste record : la participation n’a – contre toute attente – atteint que 48,5%. La Repubblica note que,

Le PdL est [le parti] de la coalition gouvernementale qui paye le prix le plus élevé [avec le PD]. Désormais, ce schéma, qui semblait convenir au centre-droit – échoue, en raison de la désaffection croissante des électeurs modérés [envers le PdL].