"Le Royaume-Uni accepte un accord européen sur la régulation de la City" titre le Financial Times, qualifiant cet accord, officieusement obtenu la semaine dernière, "de pas en avant significatif".

Ce texte devrait réguler les transactions sur les marchés financiers de Londres, et mettre ainsi un terme à deux ans d’âpres négociations entre les banques, les bourses et les gouvernements du Royaume-Uni, de France et d’Allemagne. Il sera officiellement approuvé par les ministres européens des Finances le 21 juin prochain.

L’accord "va potentiellement limiter l’influence de Bruxelles sur la façon dont la City de Londres régule ses activités financières", note le quotidien économique, notamment grâce à une clause qui prévoit qu’aucune régulation ne puisse discriminer un pays membre de l’UE. Le FT précise :

Cette clause est similaire à celle que le Royaume-Uni avait concocté au moment de l’accord sur l’union bancaire en décembre dernier, et qui avait fait monter la pression entre Bruxelles et la City. Ces propositions, acceptées difficilement la semaine dernière, prévoient également une mesure qui pourrait compliquer la tâche de régulateurs régionaux ou de la Banque Centrale Européenne s’ils veulent mettre le nez dans les affaires de la City.