Cover

Au terme de leur troisième réunion en une semaine pour tenter de sortir de l’impasse politique provoquée par la fermeture de la radiotélévision publique ERT, les dirigeants de la coalition tripartite au pouvoir ne sont pas parvenus à un compromis, rapporte I Kathimerini.

Le chef de la Gauche démocratique (Dimar), Fotis Kouvelis, a ainsi déclaré qu’il pourrait quitter le gouvernement. Les députés de son parti devaient se réunir dans la matinée du 21 juin pour décider s’ils retirent leur soutien à l’exécutif mené par Antonis Samaras (Nouvelle démocratie, ND).

Avec le retrait de Dimar, Samaras ne pourrait compter que sur une majorité bien fragile : ND et les socialistes du PASOK ne totalisant que 153 sièges sur 300, une marge faible pour adopter les réformes réclamées par les bailleurs de fonds internationaux, note le quotidien athénien.