Cover

Le 8 juillet, le Pape François s’est rendu à Lampedusa, l’île italienne qui constitue le point d’arrivée des migrants clandestins qui essaient de rejoindre l’Europe depuis l’Afrique du nord.

Le souverain pontif a donné une messe pour honorer la mémoire des plus de 18 000 personnes mortes en essayant de traverser la Méditerranée depuis 1988, pendant laquelle il a prévenu des dangers d’"une globalisation de l’indifférence", rapporte La Repubblica.

Le Pape a réfléchi attentivement au lieu de son premier déplacement, qu’il n’a pas annoncé longtemps à l’avance et qu’il a effectué avec un entourage restreint : "Il ne pouvait pas faire un choix plus significatif et émouvant que celui de se rendre à Lampedusa", note l’éditorialiste du quotidien.

Quelques heures après la visite du Pape, des embarcations transportant 340 personnes ont accosté sur l’île, portant à 559 le nombre d’arrivants pour cette seule journée du 8 juillet, note La Repubblica.