Cover

“Une visite symbolique”, écrit Eleftherotypia alors que le ministre des Finances allemand, principal prescripteur des mesures d’austérité, est attendu à Athènes ce 18 juillet. Wolfgang Schäuble devrait annoncer une aide de 100 millions d’euros destinée à lutter contre le chômage des jeunes.

Critique, le quotidien grec explique que malgré les memorandums, la dette publique du pays sur la période 2009-2013 est passée de 130% à 175% du PIB, que les investissements ont chuté de 50%, et que le salaire minimum a diminué de 20%.

Ce même jour, tôt le matin, le Parlement grec a adopté, par 153 voix sur 300 un projet de loi sur la réforme de la fonction publique, souhaitée depuis longtemps par les créanciers internationaux de la troïka (UE-BCE-FMI). Les mesures devraient permettre à Athènes de sécuriser le versement d’une partie d’une nouvelle tranche d’aide internationale de 6,8 milliards d’euros, approuvée récemment par la troïka.