Cover

Vingt jours après le début de la crise politique, les trois principaux partis ne sont pas parvenus à trouver un accord pour le “sauvetage de la nation” réclamé par le président Anibal Cavaco Silva.

Le président a annoncé le 21 juillet qu’il n’appellerait pas à des élections anticipées et autoriserait l’actuelle coalition formée du PSD et du du CDS-PP à rester au gouvernement jusqu’aux élections de 2015.

Il a cependant posé des conditions aux chefs de la coalition, rapporte le Diário Económico

Ils doivent négocier avec le Parti socialiste et les partenaires économiques et sociaux. Ils doivent également assurer l’adoption du budget 2014 et rester “engagés, de manière durable et explicite” dans leurs liens avec la ‘troïka”, pour atteindre les objectifs du programme d’ajustement. Enfin, ils doivent s’assurer que la croissance économique et la création d’emploi est la priorité principale.