Cover

La Cour de cassation italienne doit annoncer ce 31 juillet sa décision concernant l’ultime recours déposé par Silvio Berlusconi contre sa condamnation pour fraude fiscale.

Si sa condamnation – pour avoir acheté illégalement des droits de diffusion pour son groupe de télévision Mediaset – était maintenue, la Cour pourrait confirmer sa condamnation à quatre ans de prison et cinq ans d’inégibilité. Une sentence qui provoquerait la colère de son parti, le Peuple de la Liberté (PdL) et mettrait en danger la fragile coalition entre le PdL et le Parti démocrate (PD).

Le 30 juillet, le procureur avait demandé une réduction de la peine à un an de prison et trois ans d’inéligibilité, ce qui permettrait à Berlusconi d’être candidat aux élections législatives de 2015, écrit La Repubblica.