Cover

Le 12 août, le président roumain Traian Băsescu a déclaré que 2013 sera la dernière année où les politiques hongrois pourront agir à leur guise en Roumanie, rapporte Jurnalul Național.

Băsescu est intervenu après que le chef du parti d’extrême droite hongrois Jobbik, Gábor Vona, avait affirmé lors d’une visite à Harghita, en Transylvanie, que son parti défendra les droits et les intérêts de la minorité hongroise de cette région de la Roumanie, même au prix d’un conflit avec cette dernière.

Le président a déclaré que l'Etat "prendra l’initiative de recadrer Budapest" car "cette année, les politiques hongrois ont dépassé les bornes". Il a ajouté que "la politique aggressive de Budapest" à l’égard des pays voisins où vivent des minorités hongroises — notamment la Slovaquie et la Roumanie — dérange beaucoup ces derniers.