La zone euro semble s’extirper du "pire bouleversement économique en temps de paix depuis la Grande Dépression", écrit le Financial Times après avoir pris connaissance de chiffres qui seront publiés le 14 août et qui montrent une croissance de 0,2% pour le deuxième trimestre.

Citant des analystes économiques qui commentent la production industrielle, le chômage, le taux de confiance des entrepreneurs, celui des prêts aux entreprises et la santé des finances publiques, le quotidien des affaires souligne "la fragilité" de cette reprise et "la divergence persistante entre les pays membres" :

A la périphérie, les gouvernements continuent de lutter pour équilibrer les mesures d’austérité et la relance de la croissance alors que la locomotive régionale, l’Allemagne, connait une expansion stable mais terne.

Même les plus timides espoirs restent accompagnés de problèmes récurrents. Malgré les bons résultats, "le mois dernier", du secteur industriel "pour la première fois depuis deux ans" et malgré la confiance des entrepreneurs "qui grandit régulièrement depuis le mois de mai", le taux de chômage reste stable avec un record à 12,1% au mois de juin. Le FT rappelle la crainte des dirigeants politiques européens de voir l’Europe "connaître une "reprise sans emploi", dans laquelle les patrons retarderont l'embauche pour maintenir des coûts bas".