Cover

Un rapport du commissaire à la Concurrence estime que les propositions pour créer un marché unique des télécoms en Europe "manquent d’ambition" et plaide pour la désignation d’un régulateur pan-européen, explique le Financial Times.

Dans ce que le quotidien qualifie de "critiques inhabituellement directes" envers les propositions de Neelie Kroes, commissaire à la Stratégie numérique, pour un marché unique des télécoms, Joaquín Almunia estime que remplacer les régulateurs des 28 Etats membres par un seul organisme serait "une solution plus efficace pour surmonter les divergences nationales".

Mais comme le fait remarquer le FT,

une réforme d’une aussi grande portée pourrait être litigieuse donnant à certains pays l’envie de conserver le contrôle sur leur infrastructure nationale et sur les revenus lucratifs souvent générés par la mise aux enchères organisées dans le secteur.

Le quotidien note qu’un marché unique pourrait permettre aux opérateurs de travailler librement dans tout le continent, obtenant facilement l’accès aux réseaux disponibles pour les téléphones mobiles, se déchargeant ainsi des coûts du roaming.