Cover

"Pourquoi la presse britannique se trompe à l’égard de la Belgique" titreDe Morgen, qui dément ainsi The Guardianet The Independent. Ces derniers avaient désigné le royaume comme pays à risque pour la stabilité de l’euro, au même titre que le Portugal et l’Espagne, dans une sorte d’"effet papillon". Pourtant, note De Morgen, la Belgique a une faible dette extérieure (contrairement à la Grèce), son déficit budgétaire n’est que de 4,8% (contre 7,3% au Portugal) et son économie a une croissance plus importante que d’autres pays, comme la France. Moins optimiste,De Standaard souligne que si la crise politique perdure, "une crise financière semblera inévitable".