Cover

Le 18 août, le chef de l’exécutif, Fabian Picardo, a fait intervenir la police royale de Gibraltar pour intercepter des bateaux de pêche espagnols qui protestaient contre la décision du gouvernement de couler 70 blocs de ciment dans cette zone disputée des eaux territoriales où les pêcheurs travaillent.

Cette démonstration de force est un nouvel épisode de l’affrontement qui a débuté il y a plusieurs semaines et qui a déclenché un incident diplomatique quand des des fonctionnaires espagnols ont décidé de renforcer les contrôles à la frontière entre Gibraltar et l’Espagne.

La police espagnole a également participé à la protestation d'une heure dans la baie dont les deux parties revendiquent l’appartenance rapporte La Razón. Gibraltar affirme que les blocs de ciment ont été coulés pour développer un récif artificiel, mais l'Espagne soutient qu'il s'agit simplement d'empêcher les pêcheurs espagnols de travailler dans la région.