"Vigilance rouge pour les autorités de sécurité : l’organisation terroriste Al-Qaïda projette des attentats dans des trains à grande vitesse en Europe", s’inquiète Bildzeitung, qui a recueilli l'information selon laquelle l’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA) a capté une conversation téléphonique il y a quelques semaines entre les hauts responsables d’Al-Qaïda.

Selon des experts de la sécurité cités par le quotidien, "ces attentats pourraient prendre la forme d’actes de sabotage sur les voies, dans les tunnels ou encore de bombes placées dans les trains."

D’après Bild, les autorités allemandes surveillent depuis les lignes des trains à grande vitesse ainsi que les gares grâce à des "mesures invisibles", telles des rondes de policiers en civil.

Selon la Süddeutsche Zeitung, le gouvernement allemand et les agences de sécurité ont réagi de manière sereine face à ces informations. "Les mesures de sécurité mises en place par la police fédérale, déjà très importantes, n’ont pas été renforcées", précise le journal.

A Paris, Le Monde rappelle que

début d’août, les Etats-Unis, ainsi que plusieurs pays dont la France, avaient fermé de nombreuses ambassades au Proche-Orient et en Afrique, invoquant des risques "extrêmement élevés" d’attentats.