Cover

A un mois des élections législatives en Allemagne, De Groene Amsterdammer publie un essai de l’essayiste britannique Timothy Garton Ash sur "la nouvelle question allemande", paru une première fois dans la New York Times Review of Books.

L’historien se demande si

le pays le plus puissant d’Europe peut montrer la voie pour bâtir une zone euro durable, compétitive au niveau international ainsi qu’une Union européenne crédible.

Il cite trois "domaines cruciaux" à considérer pour trouver la réponse à cette question :

la politique économique ; les institutions européennes qui doivent superviser et légitimer cette politique ; […] la poésie pour accompagner cette prose économique et institutionnelle qui pourrait inspirer les Européens à croire de nouveau dans ce rêve appelé Europe.

Selon lui, l’Europe a besoin d’une "nouvelle architecture institutionnelle" qui peut être mise en place seulement si tous les pays membres y collaborent.

L'Allemagne a besoin de toute l’aide qu’elle peut obtenir de ses amis et partenaires européens. Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons générer ces politiques et ces institutions, mais aussi cette brise fraîche de poésie, pour que le navire européen vogue de nouveau.