Cover

Lors de l’unique débat télévisé entre la chancelière allemande Angela Merkel et son rival, le social-démocrate Peer Steinbrück, suivi par 17,6 millions de téléspecatateurs, les deux candidats se sont livrés "à un match ouvert tourné vers l’offensive", juge le Tagesspiegel.

Les plus grandes différences exprimées entre eux étaient "en matière de politique fiscale, de travail et de politique sociale", explique le quotidien pour qui il n’y a pourtant pas de gagnant :

Le débat, qui s’est déroulé en grande partie de manière neutre, n’a révélé rien de nouveau. [...] Tandis que Merkel a loué les succès de son propre gouvernement et juge l’Allemagne en bonne forme économique, Steinbrück mettait l’accent sur les déficits.

Les deux candidats ont par ailleurs annoncé qu’ils ne souhaitent pas de "grande coalition" entre leurs partis. D’après un "sondage éclair" réalisé pendant l’émission par la première chaine de télévision allemande, 49% trouvaient Steinbrück plus convaincant contre 44% pour Merkel. Selon un autre sondage réalisé par le Groupe de recherche pour les élections sur la même question, la chancelière arrive en tête avec 40% contre 33% pour son rival.