Cover

Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a démenti, le 3 septembre, les accusations selon lesquelles son ancien ministre de l’Economie, Jeannot Krecke, aurait participé à un trafic permettant de financer le programme nucléaire iranien.

Le Quotidien explique que “Nuqudy, se présentant comme un site internet spécialisé dans l'actualité économique du Moyen-Orient”, accuse Krecke et un ancien haut fonctionnaire de son ministère d’avoir “couvert et profité d'un trafic de cigarettes avec l'Iran”. La marchandise aurait servi à financer des sociétés iraniennes en Europe “dont le but était d'acquérir des technologies et des composants pour le programme nucléaire militaire de Téhéran.

Nuqudy, dont Le Quotidien note qu’

il est impossible de savoir qui en est l'éditeur, présente le Grand-Duché comme un pays où règnent la corruption et le népotisme.

Des affirmations que Jean-Claude Juncker juge diffamatoires.