L’envoyé spécial de La Stampa Domenico Quirico est rentré à Rome le 8 septembre au soir, après avoir passé cinq mois aux mains d’un groupe rebelle islamiste syrien, annonce le quotidien turinois.

Quirico, 62 ans, avait déjà été enlevé brièvement en Libye en 2011. Il avait disparu près de Homs, le 9 avril dernier, en même temps que Pierre Piccinin da Prata, un enseignant belge de 40 ans. Il n’avait plus donné de nouvelles depuis.

Treize journalistes étrangers sont toujours détenus ou portés disparus en Syrie à ce jour, rappelle Reporters sans frontières.