Le président du Parlement européen, Martin Schulz, et le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, ont conclu un accord le 10 septembre sur les règle de transparence du nouvel organe de supervision bancaire chargé de veiller aux opérations des 150 principales banques de la zone euro, rapporte EUObserver.

Cet accord informel sera soumis au vote du parlement européen le 12 septembre. Il s'agit du "premier pas vers la création de la nouvelle autorité, baptisée Mécanisme de supervision unique", qui doit être lancée l'année prochaine, explique le site d'information.

La discussion portait sur l'accès aux détails des réunions internes des responsables du nouvel organe. La BCE avait d'abord rejeté les demandes parlementaires de fournir les minutes détaillées des réunions, n'acceptant que de fournir des résumés. Elle a finalement accepté de fournir ces minutes à une groupe restreint de députés européens. EUObserver précise que

le patron du superviseur bancaire sera nommé par les Etats membres et le Parlement européen, qui auront le pouvoir de le démettre.