Cover

Les discussions entre le gouvernement portugais et la troïka des bailleurs internationaux sur la fin du plan de sauvetage en cours ont commencé le 16 septembre. Les marchés continuent de montrer des signes qui indiquent qu’ils pourraient ne pas vouloir continuer à financer le pays à ces taux l’année prochaine, ce qui pousserait le Portugal a demandé un second renflouement financier, explique Público.

Les taux d'intérêt sur ​​les obligations d'Etat portugaises à 10 ans restent proches de leur dernier record, à 7,508 %, ce qui coïncide avec la crise politique du mois de juillet dernier.

Le gouvernement portugais réclame les mêmes conditions que celles que l’Irlande a négociées avec les bailleurs internationaux, et cherche à éviter un second plan de sauvetage comme celui accordé à la Grèce.