Confronté à un afflux massif de réfugiés fuyant les combats en Syrie, le gouvernement bulgare a lancé le 16 septembre un appel "à la solidarité européenne", demandant aux autres pays de l’Union d’en accueillir une partie, rapporte Troud.

"Actuellement, 4 010 personnes, dont 1 465 Syriens, sont en procédure de demande d’asile, et près d’un millier, dont 250 Syriens" en attente, a déclaré le ministre de l’Intérieur, Tsvetlin Iovchev. Celui-ci a ajouté que "bientôt", la Bulgarie "aura atteint le seuil de 5 000 réfugiés qu’elle peut accueillir" et a annoncé qu’il allait écrire à la Commission européenne pour solliciter son aide.

Le 16 septembre, la police des frontières a arrêté 57 personnes, dont 30 réfugiés syriens, qui avaient franchi illégalement la frontière turco-bulgare, écrit encore Troud, selon lequel les trois centres d’accueil du pays tournent à plus de 150% de leur capacité : la Croix rouge nationale a lancé une campagne de récolte de fonds pour faire face à une probable urgence humanitaire.

Par ailleurs, rapporte 24 Chassa,

une délégation du Parlement européen doit se rendre en Bulgarie du 18 au 20 septembre pour inspecter les installations gardant la frontière externe de l’UE avec la Turquie.