Cover

Le tribunal de Mourmansk, dans l’extrême nord-ouest de la Russie, a ordonné la détention provisoire pendant deux mois des 30 membres de Greenpeace arrêtés le 19 septembre, alors qu’ils menaient une campagne contre les forages pétroliers en Mer de Petchora.

Parmi eux, note Helsingin Sanomat, se trouve l’activiste finlandaise Sini Saarela, 31 ans. Cette dernière met en cause la procédure et accuse le procureur et le juge d’être "partiaux", rapporte le quotidien.

Les militants de l’organisation écologiste pourraient être jugés pour piraterie après l’abordage de la plate-forme de forage russe Prirazlomnaïa afin de dénoncer les risques de pollution liés à l’exploitation des gisements de l’océan arctique. Leur navire, l’Arctic Sunrise, a été arraisonné par les forces spéciales russes et remorqué dans le port de Mourmansk.