L’appel lancé par l’ex-commissaire européen Frits Bolkestein aux juifs orthodoxes néerlandais de quitter les Pays-Bas et d’"émigrer aux Etats-Unis ou en Israël", car "il n’y a pas d’avenir" dans leur pays suscite un vif débat[, note De Volkskrant](http://www.volkskrant.nl/ http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2664/Nieuws/article/detail/1068517/2010/12/06/Bolkestein-Geen-toekomst-orthodoxe-joden-in-Nederland.dhtml). Le quotidien explique que les propos de l’ancien responsable libéral avaient été cités dans un livre du chercheur Manfred Gerstenfeld, Het Verval ("Le Déclin"), consacré aux juifs des Pays-Bas, et répétés la veille dans une interview au quotidien De Pers. Bolkenstein y répétait que la menace pour les juifs orthodoxes néerlandais venait des immigrés marocains, mal intégrés et foncièrement antisémites. Ce n’est pas la première fois que Bolkestein, qui a donné son nom à une célèbre directive sur la libéralisation des services, est au centre d’une polémique, ajoute De Volkskrant. Ses récents propos ont été reprispar la presse israélienne, qui relate également la réaction du leader populiste Geert Wilders, actuellement en visite en Israël, selon lequel "ce sont les Marocains antisémites qui devraient émigrer".