Cover

Le gouvernement serbe a adopté, le 8 octobre, des mesures d'austérité pour répondre à la crise économique et regagner la confiance des institutions financières internationales et des créditeurs.

Les salaires des fonctionnaires vont baisser de 20 ou 25% en fonction de leur niveau de rémunération, la TVA sur les produits autres que de première nécessité va passer de 8 à 10%, les subventions aux entreprises publiques vont diminuer, et le gouvernement va accroître la lutte contre l’économie souterraine, “qui représente encore 31% de l’économie” du pays, explique Politika.

Le ministre des Finances, Lazar Krstić, justifie ces mesures par le niveau trop élevé du déficit (prévu à 4,7% du PIB en 2013) et de la dette (60% du PIB) de l’Etat.