Cover

"Bruxelles prépare des mesures règlementaires sur l’extraction du gaz de schiste. La pression monte pour qu’elles soient restrictives", écrit Rzeczpospolita.

Pour aller dans le même sens que le Parlement européen dont les propositions ont été votées le 9 octobre, il est probable qu’une étude sur l’impact environnemental devra être menée non seulement pour commencer l’exploration, comme c’est le cas aujourd’hui, mais aussi pour la prospection, ce qui rendrait ces travaux "coûteux et compliqués".

Le quotidien note que en resserrant la réglementation,

l’UE se tire une balle dans le pied en se condamnant à une énergie chère, ce qui ne la place pas dans une position avantageuse dans la compétition économique avec les Etats-Unis, où le gaz de schiste bon marché permet de créer des emplois, même dans le textile et d’autres secteurs très gourmands en énergie.

Les amendements adoptés par le Parlement devront être approuvés par le Conseil européen.