Cover

Le 9 octobre, la Cour de cassation turque a confirmé la condamnation à des peines de prison pour 237 des quelque 300 militaires — dont plusieurs très hauts gradés — reconnus coupables en première instance d’avoir planifié un coup d’Etat contre le gouvernement islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdoğan en 2003, rapporte Radikal.

Baptisé "Bayloz" ("Massue"), cette opération visait à commettre une série d’attentats contre des mosquées d’Istanbul pour provoquer une intervention de l’armée et chasser du pouvoir le parti d’Erdoğan.

Dans un éditorial, le quotidien note que la Cour a également confirmé l’acquittement de 34 autres personnes :

Dans un pays où tout est forcément "noir" ou "blanc", le "gris" qui se dégage de cette décision tempère un tant soit peu la tendance à la polarisation systématique.