Cover

Les retraités, les fonctionnaires et les employés du secteur public vont être les grands perdants du budget 2014, présenté par le gouvernement le 15 octobre.

Le pays de devrait pas atteindre l’objectif de déficit de 5,5% du PIB négocié avec la troïka des créditeurs internationaux (UE-BCE-FMI), qui devrait se situer plutôt à 5,9% — ce qui veut dire que l’austérité va se poursuivre l’année prochaine, note Jornal de Negócios.

Le budget va couper 3,9 milliards d’euros de dépenses, explique le quotidien, qui consisteront essentiellement en

des réduction de salaires pour environ 90% des salariés, une hausse de l’âge de la retraite de 65 à 66 ans et une hausse de la taxation du secteur bancaire.