Cover

A quelques jours du retour à Athènes de la troïka des bailleurs internationaux de la Grèce (UE, BCE, FMI), la Commission européenne a demandé à la Grèce des mesures d’économie de 2 milliards d’euros supplémentaires en 2014 et la fermeture des industries d’armement EAS et ELVO, rapporte To Ethnos.

Le quotidien qualifie cette demande de “chantage”, qui “provoque un intense malaise à Athènes” :

les demandes excessives de nos partenaires créent inévitablement des craintes de “machinations suspectes” au moment où l’économie donne des signes d’amélioration.