Cover

Selon une enquête du Spiegel Online, "le gouvernement allemand a reçu des indications selon lesquelles le téléphone portable de la chancelière allemande pourrait être écouté par les services américains", écrit la Süddeutsche Zeitung.

Le 23 octobre, quelques heures après ces révélations, Angela Merkel a appelé le président américain Barack Obama pour lui demander des "explications immédiates et complètes" sur ces accusations; indique le quotidien, pour lequel:

Une attaque contre son téléphone serait une attaque contre le coeur politique d’Angela Merkel. Un plus grand affront commis par un Etat-ami, est difficilement imaginable. Si les services secrets américains l’ont véritablement espionné, l’affaire de la NSA prendrait une nouvelle dimension.