Cover

"Les grandes banques européennes paient cher pour leur participation présumée aux manipulations des taux d’intérêts et des taux d’échanges", rapporte le Standard.

Le 29 octobre, la banque néerlandaise Rabobank a annoncé qu’elle a trouvé un accord avec les autorités américaines. Elle paiera une amende de 774 millions d'euros, pour son implication dans le scandale de la manipulation des taux d'intérêt Libor et Euribor.

Pour faire face à de telles amendes, la Deutsche Bank en Allemagne a mis de côté 4 milliards d’euros et la banque suisse UBS, déjà sanctionnée à hauteur de 1 milliard d’euros, a provisionné un demi-milliard, explique le quotidien. Des sommes qui pèsent lourd sur leurs bilans.