Cover

L’UE devrait accentuer sa pression sur les pays africains qui n’acceptent pas d’accueillir les migrants qui ont échoué à obtenir l’asile en Europe et qui reviennent sur le continent, selon une nouvelle proposition maltaise.

Pour ce faire, les pays africains, qui ne sont pas en guerre et qui refusent de prendre en compte les documents de voyage temporaires des demandeurs d’asile refoulés, devraient voir leur aide au développement fournie par l’Europe suspendue.

L’île de la Méditerranée lutte pour surmonter l’afflux de migrants africains qui cherchent à entrer en Europe et une telle mesure permettrait à "l’UE d’exercer sa force diplomatique", estime Times of Malta.