Cover

Le nombre de travailleurs portugais qui quittent le pays a atteint un nouveau record l’année dernière, avec le départ de 121 418 personnes – à comparer avec le dernier record enregistré en 1966 avec 120 000 départs – selon les chiffres de l’Institut national des statistiques.

Chaque mois, ce sont 10 118 personnes qui partent – principalement en France, au Luxembourg, en Suisse, au Royaume-Uni et en Angola, ancienne colonie portugaise – et cette tendance va apparemment se poursuivre, écrit Diário de Notícias.

Le quotidien ajoute que "l’exode actuel est différent de celui de 1966" qui concernait

majoritairement des ouvriers sans éducation supérieure, qui envoyaient l’argent qu’ils gagnaient au Portugal. Les émigrants d’aujourd’hui sont de jeunes diplômés de l’éducation supérieure qui partent pour travailler dans d’autres pays européens après avoir été formé aux frais du Portugal.