Cover

"D comme déflation" est le mot qui fait peur à la BCE, note Handelsblatt. De nombreux experts redoutent son retour qui serait provoqué par la très faible inflation dans la zone euro qui a atteint avec 0,7% son niveau le plus bas depuis 4 ans. Ainsi "le taux se trouve très clairement en-dessous des buts de stabilité de la BCE", qui essaie de le maintenir autour de 2%, explique le quotidien.

La menace de déflation met la BCE sous pression. Les marchés financiers s’attendent à ce qu’elle prenne des mesures plus fortes comme la baisse du taux de référence maintenu à 0,5 % depuis mai 2013 pour assurer plus de liquidité et pour aller à l’encontre de la déflation.

En Espagne, au Portugal et à Chypre, l’inflation se situe autour de 0,5% seulement, et la Grèce est déjà entrée en déflation. Les conséquences de cette situation sont fatales, met en garde le quotidien :

Au cas où la pression sur les prix continuerait à baisser, on court le risque d’un spirale vers le bas qui pourrait étouffer le rétablissement de la zone euro.