Cover

Dans une lettre ouverte, “un collectif de seize pédiatres de renom lancent un appel de détresse” à la commission du Sénat belge qui doit discuter ce 6 novembre d’un amendement visant à élargir la loi sur l’euthanasie de 2002 aux mineurs, note De Morgen. Les médecins témoignent “d’enfants en phase terminale subissant des souffrances insupportables” mais qu’ils ne peuvent accompagner vers une mort douce parce que le cadre légal ne le leur permet pas.

Le journal estime qu’il faut remédier à cette “zone grise” et appelle le Sénat à agir, car -

Il existe un fossé entre les pratiques médicales, qui montrent que l’euthanasie sur les mineurs est bel et bien pratiquée bien qu’elle ne soit pas courante, et le cadre juridique qui [pour l’instant] n’y répond pas.