Les autorités européennes sur la concurrence “devraient imposer des amendes pour plusieurs milliards d’euros aux banques qui ont pris part à un cartel afin d’influer sur deux des principaux taux interbancaires mondiaux”, rapporte le Financial Times.

Trois institutions — Royal Bank of Scotland, Deutsche Bank et Société Génerale — “devraient être sanctionnées le mois prochain pour avoir agi de concert afin de manipuler l’Euribor ou le Yen Libor ou les deux”, explique le quotidien.

Trois autres banques — JP Morgan, HSBC et Crédit Agricole — qui refusent pour le moment un arrangement, seront probablement sanctionnées ultérieurement.

Le journal note par ailleurs que le coût d’un tel accord, qui pourrait représenter jusqu’à 800 millions d’euros pour chaque banque

devrait battre les records de l’anti-concentration en Europe […]. Si la Commission impose les sanctions les plus élevées, le total pourrait atteindre 5 milliards d’euros.