Cover

Le Premier ministre bulgare Plamen Orecharski a annoncé le 6 novembre que l’examen des demandes d’asile serait acceléré afin d’expulser plus rapidement les déboutés.

Alors que le pays fait face à un afflux de réfugiés, le chef du gouvernement a assuré que les mesures mises en place pour faire face à cette situation coûteront environ 20 millions de léva (10 millions d'euros) d’ici à la fin de l’année, précise Pressa.

Le 4 novembre, le gouvernement avait annoncé un renforcement des contrôles aux frontières et la mise en place de camps de rétention.